Serveurs OVH.com et Kimsufi : un mix parfait
pour Soundytics







Soundytics est spécialisée dans la recommandation et la découverte musicale. Créée à l’été 2013 par Hugo Bon (CEO) et Sébastien Doubey (CTO), la startup est basée à Luxembourg. Après 10 mois de R&D en partenariat avec le Fraunhofer Institut (l’équivalent allemand du CNRS), Soundytics débute la commercialisation de son offre, principalement orientée B to B. Le directeur technique de la startup explique comment il a bâti son infrastructure en associant serveurs Kimsufi et OVH.com.


L’équipe Soundytics : Rémy François (marketing & sales), Sébastien Doubey (CTO)
et Hugo Bon (CEO).



Bonjour Sébastien. Comment la solution Soundytics fonctionne-t-elle, et à qui s’adresse-t-elle ?

Nous avons développé une technologie permettant d’analyser l’ADN d’un signal sonore. D’un morceau de musique, nous parvenons à extraire 15 critères d’ordre acoustique, auxquels nous agrégeons près d’une trentaine de données éditoriales et sociales (popularité du titre, pays d’origine, date de sortie, genre musical, etc.).

Nous avons aujourd’hui analysé et enrichi 8 millions de titres musicaux, et visons les 20 millions d’ici début novembre. Sur la base de cet ensemble de données, nous avons créé une gamme de solutions. Tout d’abord notre interface de programmation (API) à destination des plateformes de streaming et éditeurs musicaux permet d’analyser un titre et de trouver les titres similaires dans un catalogue musical, de créer des moteur de recherche avancée (je cherche du Rock / de 1980 / Anglais / avec un tempo rapide / mood « Happy », etc.), ou encore proposer des smart radios automatiques (p. ex. une radio « relaxation » avec les critères jazz/tempo lent/mood « mélancolique »). De plus nous créons des interfaces d'écoute de musique embarquées à bord des sièges des avions et en voiture afin de proposer aux passagers une sélection sonore en fonction de leur humeur, leurs goûts ou leur activité à bord. Enfin nous lançons une solution de sonorisation de magasins intelligente et dématérialisée, pour un design sonore adapté au comportement des clients et à l'identité de l'enseigne.Courant octobre, nous serons en mesure d’officialiser notre premier gros contrat. Par ailleurs, nous avons développé une application mobile (« Soundytics », disponible sur Android, bientôt sur iOS) pour les particuliers. L’utilisateur choisit son activité et l’application propose une playlist adaptée que vous pouvez paramétrer librement (le genre musical, le tempo, le mood, la date des titres, la popularité, etc.). Cette application est gratuite, elle n’a pas vocation à générer du business, c’est en quelque sorte notre vitrine.


L’interface proposée aux magasins pour élaborer leur programmation musicale.



Quel type d’infrastructure avez-vous mis en place ?

Nous disposons de 5 serveurs OVH.com et 6 serveurs Kimsufi. Chez OVH.com, nous avons un cluster de deux (bientôt 3) machines équipées de disques SSD et bien dotées en mémoire vive, pour nos bases de données SQL sous Percona. Les disques SSD offrent de bonnes performances en termes d’I/O, et nous conservons un maximum d’index en cache dans la RAM pour accélérer les requêtes. Toujours chez OVH.com, nous avons un serveur d’analyse doté d’un processeur 32 threads, grâce auquel nous pouvons extraire les données de plusieurs morceaux en parallèle. Enfin, nous avons chez OVH.com deux serveurs de stockage 12 To, configurés en DRBD (Distributed Replicated Block Device) pour constituer une sorte de RAID réseau. Ces fileservers contiennent les images (pochettes d’album notamment), ainsi que le backup de notre base de données.

Chez Kimsufi, 4 serveurs font office de frontaux web et sont placés derrière une machine qui répartit la charge (un load balancer software, à base de round-robin). Le dernier serveur nous sert de machine de pré-prod pour nos tests internes avant les mises à jour de nos produits.



Pourquoi avoir choisi des serveurs Kimsufi pour le frontal web ?

Les frontaux web hébergent des applications peu gourmandes en ressources. Aussi, plutôt que d’utiliser des serveurs dernière génération, qui auraient été surdimensionnés, nous avons préféré des serveurs Kimsufi raisonnablement puissants, que leur tarif imbattable permet de redonder. Avec un pool de 4 serveurs web derrière le load balancer, l’infrastructure est résiliente et offre une haute disponibilité. En cas de problème hardware sur une machine, le load balancer dirige les requêtes vers les 3 serveurs opérationnels.



D’une manière générale, pourquoi travaillez-vous avec OVH.com ?

À vrai dire, au moment de lancer le projet Soundytics, nous n’avons même pas songé à regarder ailleurs. Nous avons lancé un autre projet entrepreneurial avec mon associé (Hugo Bon), lui aussi hébergé chez OVH.com. J’utilise vos services depuis si longtemps que je ne me souviens plus comment je vous ai connu ! Quoiqu’il en soit, OVH et ses différentes marques (OVH.com, So you Start, Kimsufi) se distinguent toujours par leur très bon rapport qualité/prix. Pour une startup ayant des moyens limités, c’est naturellement un sérieux atout !





Kimsufi utilisé pour former des ingénieurs et techniciens



« Au départ, comme beaucoup je pense, je souhaitais mettre en pratique mes connaissances théoriques, comprendre comment s’administre un serveur dédié, se souvient Frédéric Bovy. Le meilleur moyen pour cela, c’était de se lancer tout seul ! »
Il s’est alors tourné vers OVH.com : « J’ai loué une machine dont j’étais pleinement satisfait, mais son tarif m’empêchait de la conserver au-delà de quelques mois. J’ai fait mes tests, je me suis fait la main et puis j’ai rendu le serveur. À contrecœur. »
Puis il a découvert l’offre Kimsufi : « C’était exactement ce que je recherchais. Je n’ai pas trouvé ailleurs un aussi bon rapport qualité/prix. Pour mon usage, de l’hébergement Web et messagerie sous FreeBSD, inutile de disposer d’une machine dernier cri. En revanche, les tarifs très accessibles des machines Kimsufi me permettent de disposer d’un serveur en permanence. Et même d’en louer 2 ou 3 supplémentaires à l’occasion, pour des tests plus poussés. »
Lors de ses formations, il peut désormais appuyer ses démonstrations sur des exemples d’applications réellement connectées à Internet, hébergées sur son propre serveur : « C’est tout de même plus crédible que d’utiliser un poste de laboratoire, isolé du reste du Web. » Les serveurs Kimsufi,évidemment, ne disposent pas des mêmes services et du même niveau de support que les machines louées chez So you Start ou OVH.com. Mais cela importe peu à Frédéric Bovy : « Le principal, c’est que les pannes hardware soient détectées et solutionnées.
De ce côté-là, le support Kimsufi est plutôt efficace : les machines sont monitorées et les interventions automatiquement déclenchées.
Ces serveurs ne sont pas faits pour mettre en production des applications critiques, mais pour moi ils sont largement suffisants. »
En ce moment, il expérimente des outils de tests d’intrusion (pentest), en vue d’une future formation. « Grâce à mon Kimsufi, je continue à me former ! », conclut-il.





Kimsufi, le serveur sandbox du studio web Nephila



Sur quels types de projets travaille Nephila Studio ?

Nos clients sont majoritairement des micro-entreprises. Nos productions sont essentiellement des sites WordPress (sites vitrines) et PrestaShop (sites e-commerce). Par exemple nailangel.fr, boulevard-dore.fr, caracole.fr...


Comment hébergez-vous votre pré-production et votre production ?

En 2009, nous avons commencé à utiliser les services d’OVH.com, en particulier l’hébergement mutualisé (devenu hébergement Web, NDR), que nous abandonnons progressivement. Nous avons découvert Kimsufi sur le site d’OVH.com et sommes devenus utilisateurs assez rapidement, en 2012. Notre pré-production est aujourd’hui réalisée sur Kimsufi (sous Ubuntu server), tandis que nous découpons les ressources d’un serveur So you Start pour héberger les sites de nos clients.


Quel serveur Kimsufi avez-vous choisi ?

Nous avons changé de modèle le mois dernier, pour disposer d’une machine un peu plus performante : le KS3 (8 Go / 1 To / Core i-3). Le modèle 2 Go que nous louions avant était devenu insuffisant par rapport au nombre de projets hébergés.


Pourquoi avoir choisi Kimsufi ? Quels sont les points forts de Kimsufi selon vous ?

Kimsufi n’a pas de concurrence directe. Je n’ai pas trouvé ailleurs ce compromis qui permet, en supprimant les options et services superflus, de disposer d’une machine dédiée à moindre coût.
C’est une offre qui ne satisfera pas n'importe quelle mise en production, mais qui supporte à merveille les travaux de développement.

Nous travaillons évidemment en local, mais nous souhaitons permettre à nos clients de suivre les chantiers de leurs projets. C'est là que notre Kimsufi se révèle idéal : pour mettre en ligne des projets en recette ou suivi, sans utiliser un serveur de production.

Nous avons aussi installé un serveur Subversion (SVN) sur cette même machine pour assurer le travail collaboratif en interne.

Enfin, nous prévoyons d'installer un second serveur Kimsufi pour proposer à nos clients e-commerçants la mise en place de boutiques de développement, pour optimiser la maintenance de leurs sites.

Le seul regret que j'ai, c'est la décision de distinguer les comptes clients OVH.com / Kimsufi / So you Start. Une interface d'administration serait plus pratique lorsque l'on gère plusieurs produits.




Serveur multimédia, forge de développement et stockage de photos :
Martin, en 5e année à l'EPITECH, nous raconte comment il utilise son Kimsufi.



Pourquoi avez-vous choisi un serveur Kimsufi ?

Après avoir expérimenté le serveur à la maison (comprendre : un vieux PC hébergé dans ma chambre), j’ai opté pour un VPS. Une solution économique qui a néanmoins ses limites : le choix d’OS est souvent limité, puisque contraint par les technologies de virtualisation utilisées pour générer les VPS.

En l’occurrence, je souhaitais un serveur sous Archlinux, une distribution proposée en pré-installation sur les Kimsufi.

D’un point de vue financier, je n’ai ni les moyens ni la nécessité de louer un serveur dédié à plusieurs dizaines d’euros par mois.

Chez Kimsufi, j’ai trouvé une machine 4 threads pour 8,50 €/mois (le PS-4 AtomTM 330 2c/4t 1,6 GHz+ 2 Go de Ram, 500 Go d’espace disque, associé à une bande passante de 100 Mbps). Autant dire que sans cette offre unique en son genre, j’aurais continué à bricoler en m’appuyant sur différents services…
Ce qui m’a séduit, c’est le rapport qualité/prix.
Un argument pour lequel on pense naturellement aux services délivrés par le groupe OVH.


À quoi vous sert votre serveur Kimsufi ?

Mon Kimsufi est polyvalent. D’une part, je l’utilise comme serveur multimédia, en m’appuyant sur Plex Media Server (basé sur XBMC). J’y stocke ma bibliothèque vidéo et musicale personnelle, à laquelle je peux ainsi accéder où que je me trouve.

D’autre part, mon Kimsufi constitue ma forge pour le développement, sous GitLab. Accessoirement, je réalise quelques sauvegardes sur mon Kimsufi (des photos essentiellement, elles-mêmes dupliquées sur hubiC), et il me sert d’environnement de dév d’appoint, pour coder quand je ne suis pas chez moi.


Quel est votre sentiment après quelques semaines d’utilisation ?

Mon serveur Kimsufi est robuste, la qualité de service est au rendez-vous (uptime, rapidité d’accès). Je n’ai pas besoin d’un support plus avancé : en optant pour un serveur dédié, je souhaitais avoir la main sur tout.
C’est le cas et c’est ce qui me plait !






Kimsufi et vous


Vous aussi vous souhaitez témoigner ?
Contactez-nous !



témoignez


Forum Kimsufi, les tutoriels


[TUTO] Mode rescue

Le rescue c'est le mode de survie qui permet de rattraper une grosse erreur genre firewall parano ...

[TUTO] Comment ajouter un domaine

La question revient de façon récurrente alors voilà la marche à suivre
- installez votre domaine sur le nouveau serveur ...

Retrouvez les annonces relatives aux dernières innovations made in Kimsufi. Sollicitez l'aide de la communauté et postez votre feedback sur l'utilisation de votre serveur au quotidien.




À propos de Kimsufi




Notre concept : le serveur dédié pas cher !


Pour vous garantir les meilleurs prix, Kimsufi a fait le choix de ne retenir pour ses serveurs que les composants et services essentiels. Les Kimsufi sont aujourd'hui commercialisés en direct et par l'intermédiaire de milliers de revendeurs sur les 5 continents.

Profitant des datacentres OVH.com situés en Amérique du Nord et en Europe, ainsi que du propre réseau mondial en fibre optique de l'hébergeur et de ses technologies anti-DDoS, les serveurs Kimsufi offrent une qualité de service approuvée par des milliers d’utilisateurs.


En savoir plus

Besoin de plus ?


Vos projets nécessitent des machines plus puissantes, des environnements, des options, des services ou des garanties que Kimsufi ne propose pas ?

Découvrez les gammes de serveurs :
So you Start (à partir de 360,00Dhs/mois) et
OVH.com (à partir de 642,49Dhs/mois),

avec des IP fail-over, licences Windows, support avancé ou encore vRack* (réseau privé entre vos serveurs).